Pierre Dumais dit Rossignol

Le nom Dumais signifierait « celui qui habite un domaine agricole » (le « mais »variante de mas en langue d’oil).

Pierre Dumais (Dumay-Dumets) dit Rossignol, fils de Jean et de Marguerite Richard, est né vers 1714 à Ombre, diocèse de Clermont, en Auvergne. Il quitte la France et vient s’établir en Nouvelle-France dans la région de Kamouraska.

Il épouse le 26 avril 1745 Anne Chamberland, fille de Simon et de Thérèse Ouimet. De cette union, sont nés trois enfants: Jean-Baptiste en 1746, Marie-Madeleine en 1748 mariée en 1744 à Joseph Ouimet et Marie Angélique née et décédée en 1750. Anne Chamberland, âgée de 29 ans, meurt prématurément à Kamouraska le 14 mai 1755.

Trois mois plus tard, soit le 25 août, l’ancêtre épousera en secondes noces à Rivière-Ouelle Catherine Michaud, fille de Jean et de Cécile Ouellet. Entre 1756 et 1778, ils auront 12 enfants dont au moins quatre garçons qui perpétueront le nom des Dumais: Pierre Benoni (1756), Suzanne (1758), Jean-Baptiste (1760), Vincent (1761), Catherine (1763), Jean-Pierre (1764), Louis-Charles (1766), Judith (1769), Marie-Louise (1772), Pierre (1774), Marie-Thècle (1778) et Joseph.

L’ancêtre décède à l’âge de 89 ans le 15 juin 1803 et est inhumé le 17 à Rivière-Ouelle. Catherine le suivra le 26 octobre 1815.

Un des descendants de l’aïeul sera Severin Dumais, notaire, maire d’Hebertville et député à l’Assemblée nationale de 1788 à 1790.

Source: Le Centre de généalogie francophone d’Amérique

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *