Maire de St-Laurent

François Deguire

Maire de St-Laurent

de 1890 à 1902

Fiche sur mesancetres.ca

1840-1904

Fils de Pierre Deguire et de Marguerite Aubry, François Deguire est né le 3 avril 1840 à Saint-laurent.  Cultivateur de la côte Notre-Dame-de-Vertu, il y est propriétaire d’une ferme que son père lui a donnée en 1867.  Il se spécialise dans la production laitière.  Outre celle de maire, il occupe d’autres charges publiques comme celles d’inspecteur de voirie, d’estimateur pour la municipalité et de marguillier.  Il est aussi commissaire et président de la Municipalité scolaire Notre-Dame-de-Vertu.  Son ancêtre qui est prénommé Jean-Baptiste , maçon et tailleur de pierre de métiers s’est installé à Saint-Laurent vers 1735.

François Deguire siège d’abord comme conseiller de 1887 à 1890, année où il devient maire.  Pendant son administration, la paroisse connaît des changements importants.  On poursuit la construction des trottoirs de bois notamment dans le chemin de la Côte-Vertu.  Trois années après son assermentation, les habitants du village de Saint-Laurent obtiennent que leur territoire soit constitué en corporation municipale sous le nom de «Ville Saint-Laurent ».  Cet événement est le plus important de son règne.  Ce détachement est pour la paroisse une perte énorme.  Celle-ci voit ainsi ses revenus diminuer de moitié.  Pour compenser en partie cette baisse, elle doit augmenter du double le prix de certaines licences.

Pendant ce temps, la ville se sent déjà à l’étroit à l’intérieur de ses frontières.  Pour assurer son expansion, elle doit procéder à des annexions.  La première survient quelques années à peine après sa fondation.  Cette partie de la paroisse développée par la Compagnie des Boulevards de l’île de Montréal est annexée en 1896.  Mais cette annexion n’est sanctionnée par le Gouvernement qu’en 1901, au moment où des amendements sont apportés à la charte.

Malgré ces pertes territoriales,  François Deguire poursuit le développement de sa municipalité.  Il voit à la construction d’une ligne de tramway de la « Montreal Park and Island » en provenance de Montréal qui traverse la paroisse et dont le terminus se trouve à Cartierville.

La Municipalité pers son secrétaire-trésorier Narcisse-M. Lecavalier qui a occupé cette fonction depuis la fondation de celle-ci en 1855.  Il est remplacé par le notaire C.Stanislas Tassé.   François Deguire démissionne le 10 février 1902.  Après douze années au service de ses concitoyens, il peut ainsi revendiquer le plus long règne comme maire de la paroisse.

François Deguire a épousé à Saint-Martin de Laval le 2 février 1864 Joséphine Lavoie , fille de Jean-Baptiste Lavoie  et de Marie-Claire Verdon .  Seize enfants sont issus de ce mariage.  Il est décédé le 2 mai 1904 à l’âge de 64 ans.  La ferme paternelle qui est constituée de deux terres, passe aux mains de ses fils Romuald et Jean-Baptiste.  Ce dernier qui s’intéresse aussi à la choses publique, est conseiller municipal de 1914 à 1919 et secrétaire-trésorier de la Municipalité en 1934-1935.  Ce poste a également été occupé par son frère Pierre-Alphonse pendant près de vingt ans.

 

Source :Les Maires de Saint-Laurent et les conseils municipaux.  Une histoire à découvrir. Mario Nadon

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *