Louis Hébert

1575 – 1627

Fiche sur mesancetres.ca

Le plus célèbre premier colon canadien

Louis Hébert est le chef de la première famille établie à Québec, « le premier colon canadien ».  La vie de Louis Hébert fait partie de l’histoire du pays.  C’est lui qui après Champlain prit la plus grande part à l’établissement de Québec.  Louis Hébert avait devancé les Récollets dans ce lieu, non en élevant des bâtiments, mais en défrichant des terres sur lesquelles il avait dessein de s’établir.

Voici ce que l’historien Faillon nous dit de ce personnage célèbre dans son « Histoire de la colonie Française du Canada ».  « Par suite d’un calcul misérable pour ne pas dire cruel, les diverses sociétés des marchands qui étaient allées s’établir à Québec n’y  avaient pas défriché, après vingt-deux ans, un arpent et demi de terre au témoignage de Champlain. Ils n’avaient jamais voulu donner aux habitants de moyen de cultiver des terres. »

« Peu après son arrivée, l’un de ces habitants, Louis Hébert, obtint cependant une concession de terre où il entreprit le défrichement pour y semer le printemps suivant.  Hébert, qui possédait dix arpents, était le seul qui peut se maintenir avec sa famille ».

« Ce fut sur les instances de Champlain qu’en l’année 1617  Louis Hébert se détermina à passer au Canada avec sa famille.  Peut-être que pour faire consentir plais aisément les associés à recevoir ce premier colon, Champlain leur allégua un autre motif d’utilité publique plus propre à faire impression sur ces marchands intéressés. Hébert était apothicaire et pouvait se rendre utile aux employés de ces messieurs.  Hébert justifia les espérances de Champlain en s’appliquant le premier à l’agriculture au Canada.

Sur la concession de terre qu’il avait obtenue, Louis Hébert se construisit un humble logis.  La base de cette construction était en pierre et le pignon en bois.  Une intéressante gravure représente d’abord « l’Habitation » construite par les différentes compagnies.  Nous voyons de plus ce qui nous intéresse tout spécialement, la maison de Louis Hébert sur la falaise.

En parlant du pionnier Louis Hébert, un historien a dit : « on peut l’appeler l’Abraham de la colonie, le père des vivants et des croyants puisque sa postérité a été si nombreuse qu’elle a produit quantité d’officiers, de robe et d’épée, de marchands habiles pour le négoce, de très dignes ecclésiastiques.  Enfin, un grand nombre de colons chrétiens dont plusieurs ont beaucoup souffert et d’autres ont été tués par les sauvages pour les intérêts du pays ».

Hébert compte parmi ses nombreux descendants quelques-unes des plus illustres familles du Canada : joliette, De Léry, de Ramesay, Fournier et de non moins illustres personnages Monseigneur Taschereau, Monseigneur Blanchet, Monseigneur Taché.

En 1917, on a célébré en grand éclat à Québec le troisième centenaire de l’arrivée au pays de Louis Hébert. On invita ceux qui étaient ses descendants à assister à la fête.  On lui a érigé en cette occasion un superbe monument que ses descendants ne doivent ignorer.

Source : Institut de généalogie Drouin

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *