Sources: Journal des jésuites Historique

Retour à  Retour à  la page Mes ancêtres

Retour à  la page Mes ancêtres

Soldats de Carignan

Historique :1665

16651665-03-23 : à€ Paris, avant même de connaà®tre l'état de santé de Mésy, Louis XIV signe la commission de gouverneur et lieutenant-général en Canada, Acadie et Terre-Neuve et autres pays de la France septentrionale pour Rémy de Courcelle. "Ayant résolu de retirer le sieur de Mésy de l'emploi de gouverneur et notre lieutenant-général de Canada, et d'établir à  sa place une personne en la suffisance et fidélité de laquelle nous nous puissions reposer de la conduite de nos peuples du dit pays et du soin d'y accroà®tre le christianisme, d'y améliorer le commerce et d'y augmenter les colonies", est nommé Courcelle.

Le même jour, Louis XIV signe la commission d'intendant de la justice, police et finances pour les mêmes territoires pour Jean Talon. (Complément des ordonnances et jugements..., 1856, pp. 31-35; DBC, 1:583 et 630)

1665-04-25 : En Guadeloupe, départ pour le Canada de la flottille de Tracy. (DBC, 1:567)

1665-05-24 : Jean Talon et Courcelle s'embarquent à  bord du Saint-Sébastien, à  destination de Québec. Durée de la traversée: 117 jours. (DBC, 1:630)

1665-06-13 : à€ Québec, arrivée de soldats du régiment de Carignan-Saliѐres. (DBC, 1:226)

1665-06-19 : à€ Québec, arrivée sur le vaisseau du capitaine Le Gagneur de quatre compagnies du Régiment de Carignan. à€ bord, se trouve le jésuite Thierry Beschefer. (DBC, II:63; Journal des jésuites)

1665-06-30 : à€ Québec, arrivée de Tracy, avec les quatre compagnies qui l'avaient suivi aux Antilles. Laval, entouré de son clergé, accueille le lieutenant-général à  la porte de l'église paroissiale, avec tous les honneurs dus à  son rang. Aprѐs lui avoir présenté l'eau bénite et la croix, il le conduit au prie- dieu qui lui a été préparé prѐs du chÅ“ur. Tracy se met à  genoux sur le pavé sans vouloir se servir du carreau qu'on lui offre. En action de grâce de l'heureuse arrivée de Tracy, on chante le Te Deum avec accompagnement d'orgue et de musique, et Laval le reconduit à  la porte de l'église avec les mêmes honneurs qu'il lui a rendus à  son entrée. (DBC, 1:226 et 567; P.G. Roy)

1665-07-00 : Jacques de Chambly dirige la construction du fort Saint-Louis aux rapides du Richelieu. (DBC, 1:191)

1665-07-23 : à€ Québec, départ de quatre compagnies pour aller commencer la construction du fort de Richelieu. Le jésuite Chaumonot est leur chapelain. (Journal des jésuites; DBC, 1:212)

1665-08-10 : à€ Trois-Riviѐres, départ pour le sault du Richelieu du capitaine Jacques de Chambly avec ses troupes. (Journal des jésuites)

1665-08-13 : Fin de la construction du fort Richelieu, sur la riviѐre du même nom. (DBC, 1:568)

1665-08-17 : à€ Québec, arrivée de Hector d'Andigné de Grandfontaine, capitaine d'une compagnie du régiment de Carignan-Saliѐres. A bord du même navire, Antoine Pécaudy de ContrecÅ“ur. (DBC, 1:62 et 547)

1665-08-19 : à€ Québec, aprѐs une traversée longue et violente, arrivée de Henri de Chastelard, marquis de Saliѐres, et de quatre compagnies. "L'aumà´nier du régiment, dit l'abbé Dubois, nous fait donner une lettre à  sa recommandation, qui se trouve fausse." (Journal des Jésuites) (DBC, 1:587) (DBC, II:11 donne le 17 comme date d'arrivée de Saliѐres)

1665-08-20 : à€ Québec, arrivée du capitaine Guillon et de quatre compagnies du régiment de Carignan-Saliѐres. (DBC, 1:568; Journal des jésuites)

1665-08-22 : à€ Québec, les jésuites reçoivent des lettres de la riviѐre Richelieu, par lesquelles ils apprennent que "quelques barques et chaloupes ont monté jusqu'aprѐs le sault, 40 bateaux de 20 hommes chacun se trouvent prêts". (Journal des jésuites)

1665-08-23 : à€ Québec, départ pour Sorel de quatre compagnies du régiment de Carignan-Saliѐres pour construire des forts sur le Richelieu. (DBC, 1:568)

1665-08-24 : à€ Québec, Laval donne la confirmation au fils du colonel de Saliѐres, à  un grand nombre de soldats du régiment de Carignan et à  quelques habitants. Au soir, feu de joie allumé par Laval et Tracy, en présence des troupes et du clergé en surplis, ainsi que de quatre jésuites. (Journal des jésuites)

1665-08-25 : Fin de la construction du fort Saint-Louis, sur la riviѐre Richelieu. (DBC, 1:568)

1665-08-25 : Tracy ordonne à  Pierre de Saurel de conduire son régiment à  l'embouchure de la riviѐre Richelieu pour y construire un fort. (DBC, 1:616)

1665-09-12 : à€ Québec, arrivée de Jean Talon et de Rémy de Courcelle. Le navire avait fait relâche à  Gaspé o๠Talon avait fait prendre du minerai de plomb. La mine de plomb de la région de Gaspé n'a donné que quatre ou cinq tonnes de minerai de plomb. (DBC, 1:285, 583, 630 et 640; Journal des jésuites)

1665-09-14 : à€ Québec, arrivée de huit compagnies du régiment de Carignan-Saliѐres à  bord du navire La Justice. Une centaine de passagers sont malade. La plupart sont transportés à  l'Hà´tel-Dieu, partie dans la salle des malades, partie dans l'église. Il en meurt quantité. (DBC, 1:568; Journal des jésuites)

1665-09-20 : à€ Québec, Tracy certifie "avoir prié l'évêque de Pétrée d'ordonner qu'il fà»t donné à  MM. de Courcelle et Talon de l'encens avant le clergé, sans que cette civilité puisse porter aucun préjudice à  l'avenir". (résumé in RAPQ, 1939-1940, p. 201)

1665-09-23 : Tracy préside une assemblée du Conseil souverain au cours de laquelle Courcelle et Talon prennent officiellement possession de leur poste respectif. Le conseil établi par Mézy est cassé et l'ancien est rétabli. L'autorisation de Jean Le Barroys de siѐger au Conseil souverain comme agent général de la Compagnie des Indes Occidentales est enregistrée. (Journal des jésuites; Complément des ordonnances et jugements..., 1856, p. 35)

1665-10-00 : Le capitaine de Grandfontaine dirige la construction d'un chemin reliant les forts Saint-Louis (Chambly) et Sainte-Thérѐse sur la rive du Richelieu. (DBC, 1:62) (DBC, 1:428 dit que c'est Pierre Lamotte de Saint-Paul qui a été chargé de cette tâche.)

1665-10-01 : à€ Québec, départ pour Trois-Riviѐres de quatre compagnies du régiment de Carignan-Saliѐres dont la tâche est de protéger le centre de la colonie. (DBC, 1:568) (Journal des jésuites dit que c'est pour y aller attendre Tracy)

1665-10-02 : à€ Québec, "le vaisseau de Normandie arrive avec 82 tant filles que femmes, entre autres 50 d'une maison de charité de Paris, o๠elles ont été bien instruites. Item 130 hommes de travail tous en bonne santé; une excellente cargaison pour la compagnie et à  bon prix. Toutes les communautés y avaient tout ce qui leur vient de France." (Journal des jésuites)

1665-10-08 : à€ Québec, Isaac Berthier, capitaine du régiment de Carignan, fait abjuration d'hérésie dans l'église paroissiale entre les mains de Laval, "habillé pontificalement, accompagné de tout le clergé en surplis, en présence de Mgr de Trqacy, M. de Courcelle, gouverneur, et M. l'intendant et quatre de nos pѐres". (Journal des jésuites; DBC, II:62)

1665-10-15 : à€ Québec, on apprend la fin de la construction du fort Sainte-Thérѐse, au-dessus du rapide de la riviѐre Richelieu. On apprend aussi "que les Sauvages ont fait bonne chasse vers ces quartiers, d'ours, de castor, plus de 80 et quantité d'orignaux". (Journal des jésuites)

1665-10-15 : "Sur les 9 heures et un quart du soir, la terre trembla notablement l'espace d'un miserere." (Journal des jésuites)

1665-10-17 : Le capitaine de Grandfontaine signe l'acte de prise de possession du territoire des Agniers, lors de la campagne de Tracy et Courcelle au pays des Iroquois. (DBC, 1:62; BRH, XIII:350s)

1665-10-25 : Ordonnance de Courcelles pour le logement des troupes. (Massicotte, Arrêts, p. 4)

1665-10-28 : à€ Québec, on apprend que Saliѐres, "ayant fait faire un bateau au fort de Sainte-Thérѐse, a envoyé 18 ou 20 hommes découvrir l'entrée du lac Champlain; ils ont avancé quatre lieues dans le lac et ont admiré la beauté du pays". (Journal des jésuites)

1665-11-04 : à€ Québec, Saliѐres s'embarque pour aller hiverner à  Montréal. (Journal des jésuites)

1665-11-10 : Au fort Chambly, décѐs du jésuite François Du Peron. Le 16, son corps est inhumé dans la chapelle des jésuites de Québec. (DBC, 1:616; Journal des jésuites)

1665-12-00 : à€ Québec, arrivée de Garakontié à  la tête d'une mission de paix composée d'Onontagués, de Goyogouins et de Tsonnontouans. Il ramѐne aussi Charles Le Moyne qui avait été fait prisonnier quelque temps auparavant. (DBC, 1:331 et 568)

1665-12-04 : Les Iroquois font sept ou huit présents à  Tracy pour renouveler la paix. Traçy les reçoit parfaitement; mais, connaissant la valeur de leurs promesses, il se garde bien d'engager la sienne. (P.-G. Roy)

1665-12-13 : à€ Québec, signature d'un traité de paix entre les Français et les Onontagués, représentés par six ambassadeurs onontagués dont Garakontié et Otreouti. La paix inclut aussi les Tsonnontouans, les Goyogouins et les Onneiouts. (DBC, 1:537)

Sources :Journal des jésuites

Retour à  la page Mes ancêtres

© 2017 Mes Ancêtres