Retour à la page Mes Ancêtres

Source: La généalogie des Corriveau et Boucher

 

Un premier ancêtre

 

 

Marin Boucher

 

1587 – 1671

 

Originaire de la paroisse St-Jean de Mortagne au Perche, Marin Boucher est né entre 1587 et 1589. Il s'est marié deux fois avant de s'embarquer pour la Nouvelle-France. Le 7 février 1611, il épouse Julienne Baril, fille de Jean Baril, de La Barre, paroisse de St-Langis, Mortagne. Julienne décède le 15 décembre 1627, après lui avoir donné sept enfants.

 

Le 15 juin 1629, Jeanne Boucher, sa sœur, épouse à St-Jean de Mortagne, Thomas Hayot et devient l'ancêtre maternel des familles Hayot. Vers la même année, Marin prend une deuxième épouse, Perrine Malet, née entre 1604 et 1606, fille de Pierre Malet et Jacqueline Liger, de Courgeon en Mortagne, au Perche.

 

Lorsque le couple arrive à Québec, le 4 juin 1634, c'est Champlain lui-même qui les logent dans le fort de Québec. Ils sont accompagnés de trois enfants dont, François Boucher âgé de 18 ans, fils de sa première épouse, baptisé le 22 novembre 1617, à St-Langis-lès-Mortagne, département actuel de l'Orne. François épouse le 3 septembre 1641, à Québec, Florence Gareman, née vers 1629, arrivée avec son père, l'ancêtre Pierre Gareman dit LePicard et de sa mère Madeleine Charlot. Le couple de François et Florence a onze enfants, dont un fils nous concerne, dans cette généalogie.

 

Ce fils, Denis Boucher qui est né le 6 avril 1660, à Québec, épouse en 1689, Jeanne Miville, née en 1671, fille de l'ancêtre François Miville, dit LeSuisse et de Marie Langlois. Des dix enfants, leur fille Marie-Anne Boucher, née 7 juillet 1709, épouse en 1727, Joseph Martineau, fils de l'ancêtre Mathurin Martineau et de Marie-Madeleine Fiset.

 

Des sept enfants de Perrine Malet, la deuxième femme de Marin Boucher, quatre enfants nous concernent.

 

Premièrement, Françoise Boucher, baptisée le 22 juin 1636, à Québec, épouse en 1650, l'ancêtre des familles Plante, Jean, né vers 1622, en Aunis.

Le deuxième, Pierre Boucher, dit Pitoche, baptisé le 13 février 1639, à Québec, épouse en 1663, Marie-Anne Saint-Denis, fille des ancêtres Saint-Denis, Pierre et Vivienne Brunelle, originaire de Rouen, en Normandie. Leur fils, Pierre Boucher, né le 4 mai 1673, épouse Marie-Madeleine Dancosse, née en 1680, fille de l'ancêtre Pierre Dancause et de Marie-Madeleine Bouchard. Leur fille, Marie-Anne Boucher, née en 1701, épouse Joseph Pelletier en 1721.

 

La troisième enfant, Madeleine Boucher, baptisée le 4 août 1641, devient l'ancêtre maternel des familles Houle et Houde, par son mariage avec Louis Houde, en 1660. Deux de leurs fils nous concernent. Jacques Houde, dit Desruisseaux épouse en 1692, Marie-Louise Beaudet. L'autre fils, Simon Houde, épouse Marie Fréchette, en 1703.

 

Finalement la quatrième enfant, Marie Boucher, née et baptisée le 11 avril 1644, épouse en 1656, Charles Godin, ancêtre d'un grand nombre de nos familles Godin actuelles.

L'ancêtre Marin Boucher a joué un rôle particulier dans la fondation de Beauport. Maçon de son métier et habitant, une partie importante des travaux de construction lui sont confiés.

 

Après quelque temps, Marin Boucher s'établit avec sa famille à la rivière Saint-Charles, puis vers la fin de sa vie, revient à Beauport. En 1666 les recenseurs le disent âgé de 77 ans. Il meurt le 25 mars 1671, âgé de 84 ans environ, inhumé le 29 mars, au Château-Richer. Sa veuve, Perrine Malet, est inhumée à Québec, le 25 août 1687.

 

 

Retour à la page Mes Ancêtres

 

© 2017 Mes Ancêtres