Retour à  la page Mes ancêtres

 Source : Le Centre de généalogie francophone d'Amérique

 

 

Un premier ancêtre Paradis

 

Pierre Paradis
I-10960

Ancêtre des Paradis d'Amérique



Pierre Paradis est baptisé le 20 juillet 1604, à  la paroisse Notre-Dame de Mortagne, dans la capitale du Perche. Il est le fils de Jacques Paradis, coutelier de métier et de Michelle Pelle.

Tous ceux qui portent le nom de Paradis, descendent de Pierre et de son mariage le 11 février 1632, avec Barbe Guyon. Cette derniѐre, baptisée le 19 avril 1617, est plus jeune que son mari de 13 ans. Elle est la fille aà®née de l'ancêtre Jean Guyon, sieur DuBuisson et, de Mathurine Robin qui sont aussi venus, en Nouvelle-France, au printemps de 1634.

Pierre Paradis arrive en Nouvelle-France le 1 juillet 1652, comme armurier, de son métier. Le couple a douze enfants, dont huit sont nés en France, puis de ceux-là , trois nous lient avec l'ancêtre, dans cette généalogie. Une quatriѐme nous lie aussi, née à  Beauport, dans le fief du Buisson et baptisée Madeleine Paradis, à  Québec, en 1653. Elle est la neuviѐme enfant du couple.

Madeleine Paradis épouse Nicolas Roussin, en 1667, mais décѐde à  la naissance de son premier enfant Marie Roussin, en 1669. Cette derniѐre épouse en 1685, Pierre Tremblay, fils des ancêtres Pierre Tremblay et Ozanne Achon. Par Marie Roussin et Pierre Tremblay, neuf enfants du couple créent des liens de descendance jusqu'à  nous, toujours dans cette généalogie.

Revenons aux trois enfants nés en France et qui ont franchi l'Atlantique avec leurs parents. Tout d'abord, Marie Paradis, née à  Mortagne, en 1642, qui devient l'épouse le 16 octobre 1656, à  l’âge de 14 ans, de l’ancêtre Guillaume Baucher, dit Morency, à  qui elle donne treize enfants. Guillaume Baucher est originaire de la ville de Montmorency, prѐs de Paris, o๠il est né vers 1630, dans la paroisse de l’église Saint-Martin. Guillaume Baucher est mort en octobre 1687 et sa veuve, Marie Paradis, le 15 décembre 1708.

Le deuxiѐme enfant venu de France, Guillaume Paradis, est baptisé le 24 septembre 1644, à  Ste-Croix de Mortagne au Perche. Il épouse en 1670, Geneviѐve Milloir, fille de l'ancêtre Jean Milloir et de Jeanne LeRoy. Douze enfants naissent au couple, dont Ignace Paradis qui épouse Marie-Anne Turcotte.

Puis, le troisiѐme, Pierre Paradis, est baptisé le 2 octobre 1647, à  Ste-Croix de Mortagne au Perche. Il suit fidѐlement l'exemple de son frѐre et choisit pour compagne de vie en 1674, Jeanne Milloir, la soeur de Geneviѐve. Ils ont quant à  eux, quinze enfants, dont Anne Paradis qui épouse Pierre Bouchard, dit Dorval, en 1709.

L'ancêtre, Pierre Paradis décѐde le 29 janvier 1675, à  St-Pierre de l’à®le d’Orléans et est inhumé le 30, à  Ste-Famille de l’à®le d’Orléans. Sa veuve, Barbe Guyon, demeure plusieurs années chez sa fille Marie Paradis, épouse de Guillaume Baucher, dit Morency, à  Ste-Famille de l’à®le d’Orléans. Elle est inhumée le 29 novembre 1700, à  St-Pierre, de l’à®le d’Orléans.



Le Centre de généalogie francophone d'Amérique

Retour à  la page Mes ancêtres

 

© 2017 Mes Ancêtres