Retour à  la page Mes ancêtres

 

 

Un premier ancêtre

 

Antoine Desrosiers



Il existe deux lignées de Desrosiers.

Antoine Desrosiers devait être arrivé au Canada au début des années 1640 puisqu'en janvier de 1642 il agit comme parrain d'un amérindien baptisé à  Sillery.

En 1645, on le retrouve à  l'emploi des Pѐres Jésuites aux Trois-Riviѐres.

Il se marie en 1647 avec Anne Leneuf, fille de Michel Leneuf du Hérisson qui était arrivé au Canada en 1636. Leneuf était un personnage influent en Nouvelle-France et occupait plusieurs postes importants dont celui de juge royal. Anne apportait en mariage une dot fort intéressante. Son pѐre y avait d'ailleurs versé 500 livres, de la lingerie, de la vaisselle, une génisse et une truie en gestation. Pour Antoine il s'agissait donc d'une bien bonne affaire...

Ils commencѐrent par s'installer sur une terre louée. Le 28 octobre 1649, Antoine se vit concéder par le gouverneur d'Ailleoust une terre d'une superficie de 20 arpents à  l'extérieur du bourg, sur les bords de la riviѐre Saint-Maurice. Puis, l'année suivante, il reçoit une autre concession d'une terre à  l'intérieur du bourg.

En 1657, Antoine reçoit une autre terre du gouverneur Pierre Boucher. Elle est d'une superficie de 25 arpents et se trouve située là  o๠devait naà®tre le village de la Pointe-du-Lac.

Trois-Riviѐres constituait, à  cette époque, un poste de traite avancé et on peut présumer qu'Antoine s'y adonnait puisque son beau-pѐre y avait renommé de marchand de fourrures. C'est sans doute lors d'une expédition qu'il fut capturé, en 1659, par les indiens Onontageronons dans la région du lac Ontario. Il leur échappa et revint aux Trois-Riviѐres.


 

La deuxiѐme lignée a comme ancêtre le soldat François Guire dit Larose,

 

© 2017 Mes Ancêtres