Source: The Aubuchon Family, 400 Years of History

Retour à  la page Mes ancêtres

Descendants de Jean Aubuchon

Né en 1591 à  St-Rémi de Dieppe, Normandie, France

 

Migration vers Kaskaskia en Illinois


 

Dѐs 1712, quatre frѐres Aubuchon quittent la Normandie pour le Canada et ensuite pour l’Illinois : Joseph, Pierre, Jean-Baptiste et Antoine. Ils sont les fils de Joseph Aubuchon dit l’Espérance et Élizabeth Cusson, petit-fils de Jean Aubuchon dit l’Espérance et arriѐre petit-fils de Jean Aubuchon et Jeanne Gille de Normandie.

Bien qu’ils ne voyageront pas tous ensemble, ils ont tous choisi de s’établir le long de la riviѐre Mississippi, au village de Kaskaskia.  Ce village fondé en 1703, juste au sud de la mission de Cahokia, fait des frѐres Aubuchon parmi les premiers habitants de Kaskaskia.  Ainsi commence le chapitre du Mid-Ouest de la famille Aubuchon.

Joseph Aubuchon

Joseph, l’aà®né des frѐres Aubuchon est né le 24 décembre 1688.  Il y aura deux dates avancées pour la migration de Joseph vers Kaskaskia : le 9 septembre 1712 et le 23 aoà»t 1718.  Les régistres de Kaskaskia de Janvier 1726 indiquent que Joseph était le parrain de Joseph Devignet.  Il se devait donc d’y être présent. Voici d’ailleurs le régistre du baptême :

« Janvier 1726, est né le fils légitime de Nicolas Devignet et de Dorothée Mercier…a été baptisé le même jour.  Le parrain est Joseph Aubuchon et la marraine Cécile Brunet; il a reçu le prénom de Joseph. Â»

Joseph a marié une américaine, Marie Paniouensa.  (Plusieurs épellations existent pour son nom, probablement Pawnee i.e. Pani.) Le mariage eut lieu le 29 mars 1729.  Ils ont eu trois enfants :  Cécile dont les dates de naissance et de décѐs sont inconnues, Marie Louise Dorothée Aubuchon qui maria Charles Chevalier en 1771 et aprѐs le mariage de celui-ci se remaria avec Jean Clairet en 1773.

Enfin, Gabriel est né en 1735 à  Kaskaskia.  Il s’est marié avec Angélique Pilet dit La Sonde le 30 avril 1765.  Il est mort le 20 février 1785 à  Kaskaskia.

Le 13 avril 1739, Joseph remplace Antoine Bienvenue lors de l’élection annuelle du syndic de Kaskaskia.  En France, les fonctions du syndic sont de représenter le village dans toute poursuite contre celui-ci.  Mais en Illinois, cette fonction semble plutà´t honorifique.

Joseph est resté à  Kaskaskia jusqu'à  à  mort en 1772.  Dans les générations suivantes, probablement son fils Gabriel, émigreront vers le Missouri florissant.

Pierre Aubuchon

Pierre est né le 26 juin 1694 à  Montréal et a été baptisé le même jour.  Il était le fils de Joseph Aubuchon dit l’Éspérance et d’Élizabeth Cusson.  Pierre a émigré vers Kaskaskia le 9 mai 1716.  Il s’est marié avec Marie-Louise Brunet dit Bourbonnais le 10 mai 1728.  Bien que Pierre, Marie et les parents de celle-ci se trouvaient en Nouvelle-Orléans au mariage, le couple est allé vivre à  Kaskaskia.

En 1733,Marie a donné naissance à  leur premier enfant à  Kaskaskia, Élisabeth.  En tout, Pierre et Marie-Louise eurent huit enfants : Élisabeth, née en 1733, a marié Pierre Billeron dit LaFatigue le 12 janvier 1750/51 à  Kaskaskia;  Augustine, née aux alentours de 1735; Pierre, né le 11 octobre 1736, s’est marié avec Charlotte Guillemot Lalande le 10 janvier 1763à  Sainte-Geneviѐve.  Il est mort à  Sainte-Geneviѐve le 26 septembre 1781; Narie-Anne, née vers 1741, s’est marié avec Philippe-Henri Carpentier le 8 novembre 1757 à  Kaskaskia et est décédée le 22 mars 1775 à  Sainte-Geneviѐve; Élizabeth, née autour de 1743; Augustine, née autour de 1744, s’est mariée Thérѐse Lalumandiѐre le 17 janvier 1774à  Sainte-Geneviѐve et est morte le 4 février 1825 à  Sainte-Geneviѐve; Catherine, née autour de 1747, s’est mariée à  Jean-Baptiste Hubert LaCroix le 8 aoà»t 1772; finalement Antoine est né en 1749.

 Dans les années 1720, Pierre a eu une fille illégitime, Marie, d’une certaine Natchez, une indienne.  Il n’est pas connu si la rencontre avait eu lieu à  Kaskaskia ou au Canada.  Selon les registres du mariages de Marie à  Jean-Baptiste Alarie le 6 juin 1744, ses parents biologiques se sont probablement rencontrés avant le mariage de Pierre avec Marie-Louise Brunet. Puisque Pierre avait émigré en 1716, on pourrait croire que Marie est née à  Kaskaskia.

Pierre est devenu le gardien légal de Guillaume Potier dѐs 1740.  Guillaume était le fils de Guillaume Potier et de Marie, une indienne.  Les deux seraient décédés autour de 1740-1741. Pierre accorda à  Guillaume le droit de transporter la viande vers la Nouvelle-Orléans aprѐs une séance de chasse à  l’automne 1740.

Pierre est décédé le 21 avril 1771. Pierre

Jean Baptiste Aubuchon

Jean-Baptiste est né le 9 septembre 1698 à  Montréal.  Également dans son cas, deux dates existent pour son départ pour Kaskaskia.:le 7 mai 1725 et le 1er juillet 1729.  Il est possible de croire que Jean-Baptiste soit retourné à  Montréal pour aller chercher son frѐre Antoine et l’amener vers Kaskaskia.  Nous n’avons aucune mention de mariage pour Jean-Baptiste et l’endroit de sa mort est aussi inconnue.  

On sait cependant qu’il était enregistré comme maà®tre-charpentier à  Kaskaskia alors qu’il avait été sélectionné pour construire une maison pour Étienne Gaudreau le 10 mars 1739.  La maison se devait d’être 25 par 20 pieds.  Son coà»t était de 300 livres plus la nourriture pour Jean-Baptiste et ses aides en autant qu’il fournissait l’équiepement nécessaire pour le transport du bois.

Antoine Aubuchon

Il est possible qu’il y ait eu deux Antoine, fils de Joseph Aubuchon.  Selon le "Dictionnaire généalogique des familles du Québec" , le premier Antoine serait né le 20 septembre 1703 à  Montréal et aurait été mariée à  Agatha Gervaise à  Québec le 18 novembre 1726. Elle est morte deux ans plus tard le 29 septembre 1728 à  Québec. Ils ont eu deux enfants : Joseph Aubuchon, né le  30 septembre 1727 et décédé le 4 octobre 1727 et Marie Catherine Aubuchon, née le 14 septembre 1728 et décédée le 11 octobre 1728.  Antoine y a perdu toute sa famille.

Le second Antoine, né le 13 novembre 1705 a été celui qui a émigré.  Il serait parti le 1er juillet 1729, ce qui coà¯ncide avec la deuxiѐme date pour Jean-Baptiste.  Aprѐs s’être établi à  Kaskaskia, il a marié Elizabeth Delaunay (également écrit de Launay et d’autres façons) le 1er février 1738/39.  Elizabeth  était la fille de Joseph Delaunay et d’Elizabeth Bourbonnais.  Elizabeth Bourbonnais était également la mѐre d’André Deguire par son deuxiѐme mariage.

Ensemble, Antoine et Élizabeth ont eu deux denfants: Elizabeth est née à  Kaskaskia autour de 1738 et s’est mariée à  Dominique Thomure LaSource le 1er juillet 1755 à  Kaskaskia.  Sa date de décѐs est inconnue. Antoine Tonis est également né à  Kaskaskia autour de 1750 et s’est marié avec Marie Louise Denis dit Veronneau le 24 Novembre 1766 à  Ste-Geneviѐve.  Il est décédé le 25 janvier 1798 à  Ste-Geneviѐve.  Certaines rumeurs indiquent qu’un troisiѐme enfant se nommerait François.

La possibilité de deux frѐres Antoine vient du fait que le livre « KAskaskia sous le régime français Â» par Natalia Maree Belting donne le 13 novembre 1703 comme la date de baptême d’Antoine.  Le « dictionnaire généalogique des familles du Québec Â» par René Jetté, de son cà´té, nous donne une date de naissance et de  baptême pour Antoine comme étant le 20 septembre 1703.  Il pourrait être possible que la date du 13 novembre 1703 ne soit qu’une erreur de transcription et qu’il s’agisse en fait de 1705.

Pour ajouter à  la confusion, le « Dictionnaire généalogiques des familles canadiennes Â» vol.II du groupe Tanguay nous donne que François Aubuchon, né en 1691, s’est marié avec Agathe Gervais en 1726.  François Aubuchon, de la lignée Jacques « LeLoyal Â» Aubuchon, était le fils de Joseph Aubuchon, dit Désaliers, et de Louise Dandonneau.  Il n’est pas exclus que l’Antoine qui a perdu sa famille est celui qui a émigré.  Aprѐs tout, la mort du dernier membre de la famille serait sitée environ neuf mois avant la date qu’il aurait émigré.  Il est également possible qu’il n’y ait eu qu’un seul Antoine.

Le recensement de 1752 à  Kaskaskia nous indique qu’Antoine Aubuchon (écrit Obichon) était le deuxiѐme membre de la famille d’André Deguire.  Sa femme Elizabeth était la fille de la femme d’André Deguire, de son premier mariage.  Antoine se sentait vraiment membre de la famille d’André Deguire et considérait vraiment ce dernier comme son mentor et prétecteur. Antoine n’avait que sa femme, une trѐs jeune fille et un serviteur comme famille.  Il avait trois arpents de terre.  Toujours selon le recensement, le fils d’Antoine, Antoine Tonish est né aprѐs ce recensement, en 1752 et non pas en 1750 comme généralement reconnu.

Par la suite, Antoine s’est déplacé avec sa famille vers Ste-Geneviѐve, au Missouri, o๠il mourra le 30 mai 1761.

 Retour à  la page Mes ancêtres

 

 

© 2017 Mes Ancêtres